Archive | septembre 2020

Les difficultés de l’ultime énigme ou quand le jeu devient une enquête archéologique.

25 septembre 2020

0 Commentaire

5 ans de découverte du jeu et de sa glose, 1 mois pour résoudre les 10 premières énigmes, 4 mois pour résoudre la 11 ème, 6 mois pour trouver le principe qui régit la super-solution, 2 mois pour trouver tous les reliquats: combien de temps pour creuser au bon endroit?

I/ L’énigme « la plus facile » du jeu.

QUESTION No 28 DU 1995-08-09
——————————————————————————–
TITRE: INDICES
LES 11 INDICES FORMENT-ILS UNE ROUTE A S UIVRE OU UNE SURFACE A DECOUVRIR ? MERCI ET AMITIE
——————————————————————————–
TOUT CE QUE JE PUIS DIRE, C’EST QUE LES 11 ENIGMES VOUS DONNENT UNE ZONE. LA CHOUETTE EST A L’INTERIEUR DE CETTE ZONE. LE POINT PRECIS SE TROUVE GRACE A UNE SUPERSOLUTION QUE VOUS DECOUVREZ A L’AIDE D’ELEMENTS PUISES DANS LES DECRYPTAGES DES ENIGMES (LA « B » EST EXCLUE). AMITIES — MAX

Comparée aux méthodes et aux résultats, d’une grande profondeur, qui régissent les autres énigmes, il apparait clairement, une fois acquise, que la super-solution est la plus simple d’un certain point de vue: car elle est systémique.

Contrairement aux autres énigmes, qui procèdent selon des glissements sémantiques ou symboliques opérés dans tout jeu de devinette ou mystère, et qui présentent une certaine variabilité, la dernière énigme est dirigée  par un principe extrêmement strict: « Extraire tous les éléments rattachés strictement à un truc super-strict », Max Valentin ayant travaillé pour que ce truc soit:

  • mono-sémique – il n’apparait pas sous une autre forme: il ne peut s’agir de la lettre A qui renverrait au chiffre 1, à l’équerre ou encore à la forme du compas.
  • très précis car composite – on ne peut pas émettre plusieurs possibilités à partir de ce truc, c’est un élément fermé. Par exemple, il ne peut s’agir de la couleur « rouge » qui accepterait des variantes telles « écarlate, cinabre, cardinal, sang… ». Il pourrait par contre s’agir du motif « verts avec des pois rouges ».
  • isolé – ce truc est hors-sol par rapport aux solutions des autres énigmes: il est là, nous restant effectivement sur le bras sans trouver une quelconque utilité avec le reste de l’échafaudage. Quand on construit un meuble il arrive qu’il reste des pièces supplémentaires: ce truc n’est pas mentionné par le mode d’emploi, demeure inassimilable, inutile, insensé.
  • redondant – ce truc revient régulièrement dans le jeu, il « hante » le jeu comme un refrain, une ritournelle, un leitmotiv, mais adjacent.

Entre ce truc et les reliquats extraits, s’instaure une relation de discrimination et de validation: on extrait les reliquats grâce au truc, on valide un reliquat en l’éprouvant face au truc, la compréhension des reliquats valident le truc.

En plus de ce principe de réciprocité, les reliquats sont vérifiables à posteriori par une triple-logique:

  • 1ère logique: ordre d’apparition et d’usage conforme à l’ordre des énigmes.
  • 2ème logique: principe de concaténation entre les éléments extraits, chaque reliquat reprend une partie du reliquat précédent et anticipe sur le reliquat suivant.
  • 3ème logique: logique fonctionnelle = les reliquats doivent respecter un ordre de cheminement qui s’inscrit dans la zone, excluant d’autres zones envisageables:
  1. Un point de départ, avec une indication de commencer au dernier lieu trouvé en 11 ème énigme, identifiable de façon univoque.
  2. Un parcours à effectuer, entre des lieux qui s’inscrivent dans la zone de façon univoque.
  3. Un lieu d’arrivée, à un lieu qui s’identifie de façon univoque.
  4. Un site de recherche avec un ou des repères, là encore identifiables de façon univoque.
  5. Une démarche à suivre à partir de ce site (repère(s)), composée:
  6. D’une orientation.
  7. D’une distance.
  8. L’ordre de creuser.

Mais aller creuser et trouver l’oiseau une fois cette super-solution acquise, est une autre paire de manches. L’application de la super-solution sur le terrain laisse encore place à 2 difficultés. L’une d’elle représente un doute.

II/ Le doute et sa nature.

QUESTION No 32 DU 1995-08-19
——————————————————————————–
TITRE: 780 ??
BJR MAX. COMMENT EXPLIQUER LE FAIT QU’ON AIE TANT DE MAL AVEC LA 780 ? DIRIEZ VOUS QUE LE TEXTE RENFERME 80 % D E L’ENIGME ET 20 % POUR LE VISUEL OU LE CONTRAIRE ? OU 50-50 ? GRAZIE MILLE.
——————————————————————————–
AVEC LA SUPERSOLUTION, LA 780 EST SURE- MENT L’ENIGME LA PLUS IMPORTANTE DU LIVRE. DONC C’EST EGALEMENT CELLE POUR LAQUELLE J’EN DIS LE MOINS !… AMITIES — MAX

Quand on en arrive là, au site de recherche, on comprend pourquoi Max Valentin soulignait le lien, de façon à peine cachée, entre la 780 et la Super-Solution. Mais ce lien crée un doute quand au site et à la démarche à suivre à partir de ce site: car se pose une difficulté quant à l’orientation de ce site.

La boussole inverse en effet le Nord et le Sud, sans inverser l’Est et l’Ouest. Le haut de la boussole devient ambivalent par la figuration d’un « S » qui est l’initiale du Septentrion mentionné en 560 et qui signifie Nord.

Le doute concerne donc la manière de s’orienter sur le site: faut-il le prendre à l’envers ou à l’endroit? Cela laisse 2 possibilités du fait que l’Est et l’Ouest, eux, ne sont pas inversés.

1ère difficultés: faut-il appliquer la super-solution de façon littérale ou faut-il inverser son application sur le terrain?

(Réponse plus bas.)

III/ L’Enquête finale.

——————————————————————————–
TITRE: Comme mon pauvre mari doit partir
… chez les fous, je l’envoie a votre bureau (Marc Petit, lettres allumees). Madame Arthur. Dites moi, mon brave : faut savoir ! La cache est facile a reperer si on a les bonnes solutions. On peut se tromper de quelques metres sur le terrain. Quid ?
——————————————————————————–
ARTHUR, POUR L’AMOUR DU CIEL, ARRETEZ DE ME POSER SANS CESSE LA MEME QUESTION, ON TOURNE EN ROND ! JE N’AI JAMAIS DIT QU’ON POUVAIT « SE TROMPER DE QUELQUES METRES SUR LE TERRAIN » (VOUS ISOLEZ LA PHRASE DE SON CONTEXTE), MAIS QU’IL EST BIEN SUR POSSIBLE DE SE TROMPER EN CREU- SANT, COMME ON PEUT SE TROMPER DE TRAIN! QUAND ON ME DEMANDE SI UN CHERCHEUR LAMDA (PAS VOUS : UN GOGOL) PEUT SE TROMPER DE 1 OU 2 METRES SUR LE TERRAIN ET CREUSER A COTE, QUE VOULEZ-VOUS QUE JE REPONDE ? BIEN SUR QUE C’EST POSSI- BLE, MAIS CE N’EST PAS LE BUT DE L’EXER- CICE ! LA SUPERSOLUTION DONNE L’ENDROIT PILE POIL. MAIS CELA N’EMPECHERA JAMAIS QUELQU’UN DE SE FOURVOYER QUAND IL AURA SA PELLE EN MAINS, MEME S’IL A TOUTES LES BONNES SOLUTIONS ! AMITIES — MAX

Tout d’abord, ne m’appelant pas Arthur, je tombe de fait dans la seconde catégorie. Ceci pouvant largement suffir à expliquer la nature de mon questionnement de départ.

Ceci ayant été dit, et une fois la première difficulté écartée en ayant levé le doute (tentative infructueuse), il reste une difficulté. Elle serait due à un accident sur le terrain.

Le site présente en effet un repère qui a été altéré par le temps. J’ai toujours pensé que c’était peu probable mais l’expérience personnelle récente m’a convaincu du contraire.

Au cours de mes recherches et avant d’avoir la super-solution actuelle, j’ai changé de site à 2 reprises au sein de ma zone. J’en suis donc au 3ème site (c’est le dernier on ne parviendra pas à m’en déloger). Sur ces 3 sites, j’ai pu constater que 2 on été altérés par le temps, dont celui que je fouille à présent.

Sur les deux sites fouillés, malgré les masses imposantes des repères, on ne peut que constater qu’ils ont été déplacés.

Pour le site que j’ai abandonné, je dispose de preuves matérielles qui démontrent que cette altération s’est produite entre 2008 et aujourd’hui, de main d’homme. Sur le site que je fouille actuellement, aucun document ne permet de dater ou d’émettre une période plus précise qu’entre les années 1950 et aujourd’hui quant au moment de l’altération. Cependant la preuve de son altération est incontestable vue sa disposition, décentrée et désorientée: le site n’est plus conforme à ce qu’il devait être originellement, attesté par les sources et par le site lui-même qui « contient » toujours l’information de sa fonction originelle. L’origine de cet accident est évidente vu le contexte géographique, de son emplacement: elle est due à un accident de manoeuvre d’un engin d’exploitation. Force est de supposer sa puissance vu la nature et l’inclination du repère, ainsi que les traces de passage des machines.

On en tirera les conclusions nécessaires quant au contexte plus global du jeu (fin des Madits, décès de Max). Ceci pour dire que la possibilité d’une altération du terrain et du site sur une période de 27 ans n’est pas improbable, bien au contraire, et qu’elle peut avoir une incidence sur l’application de la super-solution, retardant sa bonne mise en oeuvre malgré la résolution de cette dernière.

La 2ème difficulté est donc le pointage pile-poil de la cache sur un terrain altéré.

L’interprétation de l’orientation est univoque dans sa formulation théorique, et on peut émettre l’hypothèse intuitive que son interprétation puis son application devrait être univoque elle-aussi sur le terrain. Mais un dérèglement sur ce terrain et son site, aussi minime soit-il, peut provoquer une incidence, qui, aussi petite soit-elle, peut à son tour provoquer un échec radical.

En tous les cas, cette incidence va dérouter, questionner, démultiplier les expédients de compréhension, démultiplier les efforts, les tentatives, les échecs. Cette altération ne remet pas en cause la super-solution mais elle l’a rend moins facile à appliquer sur le site: une fois sur place, elle ouvre des champs de possible. 

La méthode est facilement envisageable, la solution est laborieusement réalisable. Il suffit de restaurer la configuration originelle du site puis d’appliquer la super-solution.

Mais le travail que cela suppose devient complexe : il faut mener une enquête de terrain, archéologique et philologique.

Le site étant à la fois décentré et désorienté, il faut rétablir le bon centre et la bonne orientation à ce site avant d’appliquer la super-solution. En tenant compte de l’alternative Nord-Sud, les possibilités sont démultipliés d’autant, puisque pour conclure, le pointage pile-poil peut s’appliquer à deux petites zones étendues chacune sur plusieurs mètres de part et d’autre du site. En somme d’une surface théorique de 1 m2 à vérifier, on passe par l’épreuve du terrain, à une surface d’environ 10 m2 à pratiquer. 

IV/ Point sur les détecteurs.

QUESTION No 44 DU 1995-07-20
——————————————————————————–
TITRE: DETECTEUR DE METAUX
VOUS AVEZ DIT QUE L’ON POUVAIT TROUVER L A CACHE AVEC UN DETECTEUR, MAIS UNIQUEME NT AVEC UN SELECTEUR DE METAUX. POURQUOI ? EST CE QUE LE SITE EST POLLUE PAR DES DECHETS DE PIQUE NIQUES?
——————————————————————————–
NON, MAIS PARCE QUE LA CHOUETTE EST PROTEGEE CONTRE LES DETECTEURS EQUIPES D’UN DISCRIMINATEUR, JUSTEMENT. OR CETTE PROTECTION N’EST PAS TOTALEMENT EFFICACE, ET LES DETECTEURS PEUVENT QUAND MEME REPERER LA CHOUETTE, MEME SI C’EST PLUS DIFFICILE. AMITIES — MAX

QUESTION No 49 DU 1995-07-20
——————————————————————————–
TITRE: LA CACHE
SI LE LIVRE PERMET DE LOCALISER LA CACHE AVEC UNE PRECISION ABSOLUE,ALORS POURQU OI AVOIR BESOIN D’UN DETECTEUR?
——————————————————————————–
JE N’AI JAMAIS DIT QU’IL FALLAIT UN DETECTEUR !!! J’AI DIT QUE – MALGRE UNE PROTECTION C O N T R E LES DETECTEURS- LA CHOUETTE POUVAIT ETRE LOCALISEE GRACE A UN DE CES APPAREILS. MAIS UN DETECTEUR N’EST ABSOLUMENT PAS NECESSAI- RE ! AMITIES — MAX

Ces Madits datent des premières années du jeu, on peut émettre l’hypothèse extrêmement probable que lorsque Max Valentin a « refait » l’emballage du jeu, il a pallié ce défaut de façon efficace. Sur mon site en tous les cas, après plusieurs balayages les détecteurs échouent. Le seul signal significatif et insistant pointait exactement à l’endroit précis où je devais lever le doute: l’alternative à la super-solution résultant de la trahison de l’aiguille.

Lever le doute de « ce côté » a mobilisé 2 déplacements infructueux.

Au regard de ces 2 difficultés et avec toutes les conditions matérielles nécessaires aux déplacements, on comprend pourquoi le passage de la résolution de la 11ème énigme à la découverte du trésor, naïvement jugée rapide par des non-adeptes, peut prendre un temps, s’il n’est pas infini, du moins: indéfini.

W.F.

Mathiassenmcintyre71 |
Thegamingcenter |
Paxfabrica |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les jeux videos en france
| Meltinictai
| Gallegos62greve