Archive | « Je » et « Jeu » Flux RSS de cette section

À propos de wiclayeforp

Incipit à la solution complète (et enfin juste) d’une chasse interminable.

Classement

22 décembre 2020

0 Commentaire

Les énigmes les plus faciles:

B – 530 – 580 – 500 – 650

Les énigmes les plus compliquées:

560 – 520 – derniers reliquats

Les énigmes les plus sophistiquées:

560 – 780

Les énigmes les plus élégantes:

560 – 780 quand on connait la fin du jeu – la super-solution

L’énigme la plus aléatoire à résoudre:

la super-solution

Les énigmes qui verrouillent le jeu:

580 – 600

Les énigmes les moins bien interprétées:

500 – 420 – 560

L’énigme dont on pourrait se passer pour la super-solution:

B – 500 – 520

L’énigme la plus polémique: 

780

Les énigmes nécessitant le plus de recherches encyclopédiques:

470 – 600

L’énigme la plus humoristique:

650

Spective

19 décembre 2020

0 Commentaire

Entre 2012 et 2014 – prise de connaissance du jeu, téléchargement des énigmes.

Jusqu’en 2019 – lectures ponctuelles des blogs, recherche indolente.

Juillet 2019 – découverte du navire noir perché au détour d’une bonne lecture.

8 Août 2019 – énigmes résolues jusqu’à la 420 inclue.

mi-août 2019 – résolution 560, Zone nº 1.

25 août 2019 – première et seule expédition aux Sentinelles. 

Septembre 2019 – changement de zone: forêt d’Orléans, Zone n°2.

Pause

29 novembre 2019 – Résolution 520, Zone n° 3. (la bonne, enfin!)

Pause

Hiver 2020 – expéditions, 3 sites successifs de recherches.

Printemps 2020 – Rédaction des solutions.

10 juillet 2020 – découverte du truc pour extraire les reliquats.

Juillet -  octobre 2020 – 4ème site de recherche. (le bon, enfin!)

Pause.

18 décembre 2020 – découverte du reliquat chaînon-manquant. 

¡¡¡

25 décembre 2020 – c’est Léon!!!

(??) mars/avril 2021 – excavation.

(?? + 1) mars/avril 2021 00h01 – annonce (Oula).

!!!

 

 

 

 

Et après?

30 août 2020

1 Commentaire

Que se passera t’il une fois que la chouette d’or aura été déterrée?

Beaucoup d’incrédulité de mauvaise foi et de méchanceté.

D’abord 2 ou 3 mois pour croire à la nouvelle: la vraie nouvelle sera reléguée au rang de fausse nouvelle.

Loin de réconcilier du monde, la résolution du jeu amènera à une vague de démarches juridiques, de procès et de piétinements pour la restitution de l’objet et les divers passages de relais. Les ayants-droits, éditeurs, et A2CO feront tout le nécessaire pour faire valoir leurs intérêts particuliers.

Puis il y aura les procès de tous les « malades mentaux » du jeu, les frustrés, les aigris, les grands cerveaux (à défaut d’être bien fait), les yoyos (ttc: 98% des chouetteurs selon un dernier sondage anal), qui s’amuseront par jalousie à ouvrir des procédures ou des procès d’intention contre l’inventeur.

Ce dernier sera d’ailleurs la victime triste d’un effroyable harcèlement de toute part: on l’accusera de triche, on l’accusera d’avoir puisé des solutions largement partagées sur internet, on l’accusera d’avoir prévenu le frère de sa belle soeur qui aura été le répéter au voisin du 6ème, sa boite mail sera spamée, ses pneus seront crevés, on kidnappera ses proches… bref la traque à la chouette laissera place à une traque à l’homme, dont le pauvre gars s’il a le malheur de s’en sortir, ne le fera qu’avec d’horribles séquelles psychologiques.

Car ce pauvre gars, qui a triché, rappelons-le, qui n’est pas un vrai car il n’a pas vu le jour suffisamment tôt, pensait résoudre un défi rigolo, et voici qu’il devient l’homme le plus détesté de l’hexagone.

Mais oui, la jalousie l’emporte sur les bons sentiments.

Et une fois que les solutions seront publiées?

Là ce sera pareil, il y aura une cascade de mauvaise foi et de bêtise:

 » Ouais bah les solutions sont complètement capillotractées « 

 » ouais bah les solutions sont tellement simples que mon neveu de 3 ans aurait pu le faire « 

 » mes solutions étaient encore plus élégantes que la chasse de Max Valentin « 

 » c’était sa première chasse, alors il y a des défauts! « 

 » ça respecte pas les canons d’une chasse au trésor! « 

 » personne n’aurait pu y arriver seul, heureusement qu’il y avait des solutions partagées « 

 » elle a triché: elle a du avoir accès aux solutions par les descendants ou Becker. « 

  » L’ensemble des solutions ça va mais la 580 franchement il a merdé «  

 » les Madits ne correspondent absolument pas aux solutions, moi je travaillais à partir des Madits, alors forcément… »

 » il a eu de la chance, j’ai étudié à fond ces pistes, ces énigmes, 27 ans que je connais le jeu, j’ai bac +8, je suis dôôôcteur, et ça m’a échappé. Il a eu de la chance… »

Allez bonne chance, frérot.

W. F.

 

 

Pourquoi 27 ans d’or dormant?

7 juin 2020

0 Commentaire

“Sur la Trace de La Chouette d’Or.”

Le 23 avril 1993, Max Valentin, pirate des temps modernes, s’en va creuser quelque part en France le nid d’un objet de valeur: une chouette au plumage d’or et de pierres précieuses.

La carte au trésor pour dénicher le volatile se présente sous la forme d’un livre sibyllin composé de 11 énigmes.

Or depuis 27 ans la Chouette d’Or dort…

POURQUOI TANT DE TEMPS?

Pourquoi cette chasse au trésor n’a t-elle pas été résolue tandis que tous les jeux similaires de Max Valentin l’ont été?

            La cause principale vient des Chouetteurs eux-mêmes: une première génération de chasseurs assez chevronnés ont émis des solutions mais n’ont pas sur les exploiter à fond dès le début du jeu et ont opéré un tri fatal pour la suite. Leurs premières, solutions qui sont désormais publiées, ont en effet masqué la bonne compréhension du jeu d’une couche de vernis. Cette dernière, bien que craquelée et fragile n’a cessé de s’épaissir à mesure que la sphère internet s’emparait du sujet, agissant comme une mauvaise restauration du tableau. De fait une épaisse couche de glose obstrue la compréhension directe des énigmes: et vraies ou fausses pistes sont devenues des ressorts psychologiques de groupe, TABOUS ou TOTEM dans le cercle initié des Chouetteurs. Max Valentin en créant un texte abscons s’est assuré qu’un certain nombre de mauvaises pistes retarderait considérablement la résolution du jeu, il n’avait sans doute pas pensé que son défi prendrait une ampleur au point de devenir un phénomène  générateur d’une véritable culture de groupe, instituée en une communauté de l’erreur. 

            Il ne pouvait anticiper aussi la conséquence révolutionnaire d’un autre phénomène de civilisation. Ne pouvant prévoir que l’apparition d’Internet rendrait aux Chouetteurs la tâche encore plus complexe, tout en leur donnant l’illusion de faciliter le jeu. On attribue en effet à Internet et sa profusion de ressources une deuxième cause de cet échec perpétuel.

L’outil est en effet à double-tranchant. Il permet des recherches fructueuses en offrant un accès rapide à des connaissances mondialisées qui s’avèrent désormais quasi illimitées. Mais le média pousse aussi à agir par sauts de puce entre des connaissances jugées superficielles au regard des résolutions des énigmes. Formidable outil de recherche par l’opportunité vertigineuse de collecte qu’il offre, il apparait contre-productif quand à l’affermissement des méthodes de recherches. Internet ouvre par conséquent d’innombrables possibilités de recherche mais freine aussi la possibilité d’effectuer un choix entre elles et surtout d’approfondir chaque recherche suffisamment avant de passer à la suivante, car l’agilité permise par l’accès à d’innombrables connaissances détourne les chasseurs d’un temps de la réflexion nécessaire à ce jeu de sagacité et de patience. Or dans la chouette d’or il faut creuser tous les sens de chaque élément rencontré.

            Une dernière difficulté réside sans doute dans la composition ludique mais complexe et très subjective de Max Valentin: la chasse foisonne d’idées analogiques tirées de l’univers culturel occidental. Tant, que l’on a vite fait de tourner en rond dans cet ensemble d’images parallèles, de concepts adjacents, de cheminement concomitants, de valeurs numériques liées entre elles… à chaque étape de sa quête, le chasseur doit trouver le bon élément lui permettant d’engager le bon virage. Il sort ainsi de l’enfer des analogies infécondes pour s’acheminer progressivement au reste des solutions. Max Valentin a su créer une suite parfaitement logique mais il est aussi l’auteur d’une logique parfaitement originale et personnelle.

         Et bien que la difficulté n’est pas progressive à mesure qu’on avance dans le jeu, il faut tout de même reconnaitre que la super-solution s’est révélée être d’une difficulté redoutable. Pas tant dans son principe qui peut être rapidement deviné une fois les énigmes du jeu résolues, mais parce qu’il faut encore exclure beaucoup de possibilités stériles alors même qu’on n’a plus de garde-fou pour nous préserver d’une erreur. La localisation de la cache très précise peut en effet nécessiter de nombreuses et vaines tentatives: l’échec étant le seul moyen de circonscrire les frontières de la solution.

          Il faut donc, pour résoudre cette chasse, 27 ans après sa publication, être capable d’engager une démarche de synthèse extrêmement critique, comparable à l’effort des Humanistes de la Renaissance face aux commentaires du Moyen-Âge pour retrouver la pureté des idées au milieux de sources dévoyées.

          Toutefois, il faut rendre hommage à ce peuple de Chouetteurs. Sans eux, sans leur ténacité, leur acuité, leurs savoirs, leurs recherches, leurs délires, leur curiosité, leur désir de partage, leurs réussites et leurs échecs, la Chouette ne resterait qu’au stade du phénomène ponctuel, tombant peu à peu dans le mythe puis la légende, peut-être à terme: l’oubli.

W.F. 

à 99,9 % de la Grande Lumière.

7 juin 2020

0 Commentaire

Connaisseur du jeu « sur la trace de la chouette d’or » depuis environ 5 ans, je suis en mesure aujourd’hui de fournir la résolution complète des 11 énigmes publiées dans le livre. Je souhaite partager quelques remarques d’ordre général et surtout quelques points de méthode venant s’opposer à certains lieux communs concernant les solutions partagées des Chouetteurs sur la toile.

La découverte d’un élément clé au mois de juillet, m’a permis de résoudre les 9 premières énigmes en 15 jours: confirmant l’idée émise par Max Valentin lui-même, estimant qu’il faudrait une quinzaine pour résoudre le jeu si tous les Chouetteurs partageaient leurs découvertes en toute transparence. Ces 9 premières énigmes je les connaissais bien, et en avait étudié la structure et les composantes, ainsi que les éléments partagés par la communauté des chouetteurs.

La résolution de la 10 ème et de la 11 ème énigme m’ont occupé plus de temps. Pour la seule raison que j’avais peu étudié ces énigmes auparavant voire pas du tout, considérant qu’il est inutile de commencer par la fin si on n’a pas les éléments nécessaires à la résolution de la 560. La 10ème et la 11 ème énigme ont nécessité encore 3 ou 4 mois de recherches.

J’ai en effet continuellement constaté que le travail de recherche se heurtait à un phénomène récurrent de saturation, et qu’il est nécessaire quand ce plafond est atteint, de mettre son travail de côté pour laisser se reposer le cerveau. Reprendre le travail après un moment de pause, permet de mieux appréhender ce qui a été fait, ce qui manque et ce qui a été mal fait: le temps agit et décante les idées. Ce phénomène, incontrôlable mais systématique, m’a beaucoup et agréablement surpris. Le stade plafond atteint quelques semaines auparavant, constitue un nouveau départ pour relancer ses recherches, souvent avec succès.

Aujourd’hui le principe d’extraction des reliquats m’est connu, leur nombre et leur identification aussi. Ne reste plus qu’à bien les interpréter et parfaitement les appliquer sur le terrain. Ma zone et mon spot ne pourront désormais plus changer: car la super-solution s’applique exactement dans la zone, de là où j’ai atterri en fin 520, et mène très clairement à un spot qui fusionne tous les thèmes de la chasse. 

Ce blog intéressera ceux, qui trouveront dans mes remarques et mes conseils, une trace de crédibilité, en tous les cas un sentiment de confiance. Il est difficile de prouver sa crédibilité quand on n’avance pas encore la preuve, et qu’on se refuse à démontrer (laissez moi ce plaisir, à ma place je ne suis pas sûr que vous feriez autrement) ce qu’on avance: et quand on n’est pas le premier à clamer sa réussite. J’espère acquérir cette crédibilité par la cohérence parfaite de mes publications avec le jeu, avec les Madits, et entre elles-mêmes. 

Chacun est libre de voir ce qu’il peut faire avec ce qui se trouve ici, libre aussi de fermer cette page si elle le brusque dans ses convictions. Chacun est libre d’accréditer et de débattre ou non ce qu’il y trouve. Par contre chacun est en devoir de respecter les autres dans ses propos.

 Bonne lecture, bonne chasse. 

W.F.

Mathiassenmcintyre71 |
Thegamingcenter |
Paxfabrica |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les jeux videos en france
| Meltinictai
| Gallegos62greve