Archive | Totems Flux RSS de cette section

À propos de wiclayeforp

Incipit à la solution complète (et enfin juste) d’une chasse interminable.

Totem – Liste des ERRATA

20 décembre 2020

0 Commentaire

Ne pas comprendre dès les 3 premières énigmes ce qu’est la Lumière.

Remettre « Bourges » en cause.

Adopter le pied métrique comme mesure.

Penser que la 780 ne donne que la mesure.

Remettre « À RONCEVAUX » en cause.

Partir sur les pistes du Roland mythique.

Aller à 242424 en 580. (cela apparait deux énigmes plus tard).

Penser que le Navire Noir Perché est un bateau.

S’attendre à voir le Navire Noir Perché.

Ne chercher qu’une spirale.

Incorporer un village alsacien qui s’appelle Dabo dans ses solutions.

Mal calculer la trajectoire de la flèche d’Apollon.

Penser qu’Albion et le septentrion désignent la même chose.

Chercher la Nef Encalminée à l’Est.

Chercher 2 ou 3 sentinelles sans se laisser la surprise du nombre!

Acheter la carte Michelin 989 de 1993…. une plus récente ira très bien.

Penser que les Sentinelles sont dans la zone…

Prendre les I.S. au pied de la lettre.

Croire et ne pas voir. Voir et ne pas croire.

 

 

 

Totem – Reste « Mille Bornes » en 560.

19 juin 2020

0 Commentaire

En sortant de l’énigme 560, il reste à résoudre 2 énigmes et 1 énigme supplémentaire, la Super-solution. 

Autrement dit, contrairement à ce qui est souvent suggéré par les Chouetteurs, parvenir à résoudre la 560, place le Chouetteur à  25% de la résolution totale de la chasse au trésor. C’est autant que résoudre l’énigme 600, 500, et 420: même par le Méga c’est encore loin. Il faut alors admettre qu’en début d’énigme 520 on puisse encore se trouver à milles bornes de la fin de la 520. Le jeu n’est pas fini.

Rien ne permet en effet de conclure que la Nef se trouve dans les environs des Sentinelles, que les Sentinelles se trouvent dans la zone, et un Madit a heureusement exclut la possibilité que la cache puisse se trouver en dehors de la zone. C’eut été une hypothèse supplémentaire.

Cette zone ne s’obtient qu’à l’issue de la 520. Il reste aussi une incertitude sur la mouvance de la zone. On peut en effet penser que les formes de la zone sont établies en 520 et que cette forme peut être déplacée sur la carte. Un Madit laisse entendre que ce n’est pas le cas.

Enfin la réduction d’échelle dans la super-solution procède en 3 temps:

- réduire cette zone à un ou plusieurs repères et leurs environs immédiats.

- déterminer (au moins) une orientation à partir de l’un ou l’autre de ses repères, ou à partir de tous.

- déterminer (au moins) une distance.

Mais de la 530 au spot: le déplacement est constant (au moins en théorie, mais je confirme). 

Donc, ne pas crier victoire avant d’avoir les lauriers…

W.P.

Totem – une chasse globalement résolue.

14 juin 2020

2 Commentaires

Une idée commune est largement partagée: la chasse est globalement résolue. Un article en ligne affirme même que les 5 premières énigmes ont trouvé leurs solutions… ! De là on hypothèque que c’est ou ce sont l’une des 3 dernières énigmes (560-650-520) ou toutes, ou encore la méga-astuce qui bloquerai(en)t les Chouetteurs.

Mais le blocage se situe bien en amont de ces énigmes. Et ce n’est pas réellement un blocage: la bonne piste, s’il n’en est qu’une, reste accessible mais elle a été largement réfutée par certains Chouetteurs eux-mêmes. Max Valentin avait évoqué cette réalité gâchée.

Seul 20% de la chasse est globalement résolu notamment grâce aux décryptage primaires. Les erreurs majeures qui conduisent les Chouetteurs dans de mauvaises pistes proviennent de certitudes erronées, largement partagées qui provoquent des réactions en cascade et sans garde-fous. La compréhension de l’enchainement des énigmes est quasi nulle: ce qui explique et prouve en même temps l’échec récurrent de ce jeu.

Certains éléments ont été mystifiés au-delà de leur niveau de difficulté alors que le diable se cache dans d’autres, abaissés au rang de détails rarement travaillés.

Une hiérarchisation injuste et injustifiée a été faite des termes de la chasse: elle serait presque réductible au Navire Noir Perché, à la Nef Encalminée et aux Sentinelles… sachant que le Navire Noir Perché et la Nef Encalminée désignent la même chose, cela est très… réducteur! Tout le reste semble oublié.

Il parait que sortant de sa baignoire et criant EUREKA, Archimède glissa sur sa savonette et chuta! Ce qui n’enlevait rien de sa découverte mais amoindrissait sa réussite, et rendit l’histoire inélégante.

Pour se donner des chances de résolution, il faut revenir à l’étude minutieuse de chaque énigme et ne pas se contenter des résultats partagés sans les comprendre sois-même: seule façon d’en distinguer les défauts et les qualités, et de découvrir peut-être de nouvelles choses…

W.F.

Totem – d’innombrables fausses pistes volontaires.

10 juin 2020

0 Commentaire

Max Valentin avait beau être d’une intelligence et d’un talent fou pour créer sa chasse, dont la qualité surprendrait même ses fétichistes, il n’avait pas les moyens de démultiplier les fausses pistes par énigme. Cette démultiplication vient de l’élucubration des Chouetteurs eux-mêmes.

L’expérience prouve qu’il existe pour chacune des 11 énigmes publiées, une fausse piste principale, très tentante et convaincante. Il faut croire qu’une de ces fausses pistes, émise au début du jeu a été particulièrement élaborée pour trainer le Chouetteur sur une longue distance dans un cul-de-sac, sans qu’il s’en rende compte, et sans qu’il puisse précisément évaluer à quel moment, il s’est fait mistoufler.

Si l’embranchement sur la bonne voie est fait suffisamment tôt, on comprend vite quel est le niveau de validation à atteindre à chaque énigme pour être sûr de ses résultats. En fait chaque solution d’énigme est validée par un groupe d’éléments précis,  qui agissent en système de validation. Ainsi, les fausses-pistes sont de plus en plus évitables à mesure qu’on avance dans le jeu: car ce système forme une structure de plus en plus précise. Les « fausses-pistes » deviennent alors de simples alternatives qu’il faut savoir exclure.

Le manque de rigueur et les envolées lyriques, mathématiques, cryptologiques, figurative, et j’en passe… des Chouetteurs expliquent le grand nombre de pistes évoquées sur Internet: illimitées car le patrimoine français est extrêmement riche, et l’imagination des Chouetteurs est à la hauteur de leur manque de rigueur dans les raisonnements.

L’état des recherches et des données partagées est assimilable à l’état d’un puzzle, dont les pièces (les bonnes) auraient été mélangées à d’innombrables autres puzzles. Pourtant quasiment toutes les bonnes pièces du puzzle à réaliser sont énoncées quelque part sur la toile et visible par tous.

Peut-être que cette confusion est arrivée à sa maturité: le mélange ne pouvant plus croitre en terme de mauvaises pièces, est voué à s’éclaircir pars la sélection des bonnes informations.

W.F.

Totem – la non-structure de la chasse.

7 juin 2020

0 Commentaire

Elle constitue le Totem originel.

Sur la wikichouette de Piblo et sur le Blog de Monglane, respectivement, on peut trouver ce type d’affirmation :

« La Chouette cumule ainsi les difficultés des autres chasses qui empêchent le chercheur de valider ses solutions : la possibilité de passer à une énigme sans avoir la bonne réponse de la précédente (…) »

« La principale difficulté de la Chouette vient du fait que les énigmes ne comportent aucune validation intermédiaire. Autrement dit, on progresse tout au long de la chasse sur des bases instables, sans qu’aucun résultat intermédiaire ne vienne objectivement confirmer les découvertes qui précèdent. La seule validation des théories que l’on échafaude chemin faisant sera… la découverte du trésor, et personne jusqu’ici n’a reçu ce genre de validation ! »

Ces assertions sont fausses. Elles procèdent du principe d’inversion de la charge: comme les Chouetteurs ne parviennent pas à découvrir la « structure », ou « l’histoire », ou « la colonne vertébrale » du jeu, la « progression », le « fil directeur », peu importe l’appellation, ils en déduisent que le jeu n’en a pas. Mais cela a conduit à une sorte d’ontologie radicale du type: vous pouvez faire un grand fourre-tout de résolution, sans méthode, sans chercher de structure, sans forcément de cohérence et vous serez peut-être l’heureux gagnant quand même du jeu. Ou revient à dire: le jeu est mal construit parce qu’on ne trouve pas, construisez mal vos solutions et vous aurez une chance de trouver. En fait ces jugements dénotent (humain mais pas raisonnable) une certaine amertume. 
Ainsi certains jugements partagés reposant sur une expérience de jeu commune, malheureusement malheureuse (toutes les histoires d’amour finissent mal), ont acquis une certaine autorité grâce à la notoriété de leurs auteurs. Mais aussi, parce que ces jugements sont rassurants, qu’ils nous confortent dans l’échec, qu’ils sont des explications allant à la facilité. En tout cas, ils représentent des obstacles pour tout nouveau joueur (et même les plus anciens puisqu’ils ont fini par se convaincre eux-même) car ils ont obstrué ce jeu d’un voile de fausses considérations, qu’il convient de relever.
Voici ma proposition: en progressant dans la chouette, on sait d’où on vient, où on va, et chaque fois que l’on passe d’une énigme à l’autre, on a, non seulement la confirmation, mais même de multiples confirmations d’être sur la bonne voie. Les découvertes d’une énigme à l’autre, peuvent servir de validations, de trieuses, d’outils pour plus tard. Toute progression bancale, signifie une erreur, ou un manquement de la part du Chouetteur. 
L’auteur Max Valentin a reconnu l’ »interpénétration des éléments« , ce qui est opposé au concept de « linéarité » sur la wikichouette de Piblo. Le simple fait qu’il existe un ordre des énigmes, que l’auteur a validé, défend l’idée qu’il existe une progression et une cohérence structurée. S’il n’a pas défendu cette « linéarité »  directement (et en fait je n’en sais rien) je pense que c’était soit par modestie (partant non pas d’un sentiment d’humilité mais d’avantage d’un constat d’incompréhension du phénomène de blocage), soit parce qu’il avait une interprétation différente du mot « linéarité » (demandez à deux personnes différentes de faire une ligne, voyez si le résultat est le même systématiquement…), soit parce qu’il ne voulait pas révéler un aspect de la résolution. (Ou les 3 raisons en même temps.)
En plus, ayant reconnu qu’il avait construit de fausses pistes, une défense trop insistante dans le sens de l’affirmation d’une structure « linéaire » aurait simplement saboté son travail initial de brouillage. On peut comprendre qu’il avait des raisons d’être fier de son travail d’élaboration, double travail, et il avait donc des raisons de ne pas le saper.
Au vu de mon expérience de résultats, cependant, je peux et veux affirmer que cette chasse a une cohérence thématique, hautement élaborée et raffinée, qui nous permet de progresser à la fois logiquement et analogiquement: l’analogique nous ouvre des pistes, la logique ferme les mauvaises pistes. La meilleure figuration de cette structure est le parcours parfaitement balisé des lieux à parcourir durant la chasse. J’aurai l’occasion de revenir sur la réalité de ce parcours.
Ma proposition est au moins plus optimiste: et tout ce qui est lumineux est plus attrayant que l’obscurité.
W.F

Mathiassenmcintyre71 |
Thegamingcenter |
Paxfabrica |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les jeux videos en france
| Meltinictai
| Gallegos62greve